Cycle « Les judéo-langues »

Coordination : Judith Olszowy-Schlanger (EPHE-PSL / Oxford)

Une judéo-langue est une langue (ou un dialecte) intracommunautaire associée à une population juive spécifique et limitée à l’origine à la région de sa répartition. En général, une judéo-langue est apparentée à une langue non-juive parlée dans la même région, souvent en se distinguant de cette dernière par des phénomènes grammaticaux particuliers et/ou par la présence de lexique d’origine hébraïque ou araméenne.

Ce cycle de seize conférences par des spécialistes de renommée internationale présente une partie de ces « judéo-langues » et la richesse de leur histoire et de leur tradition littéraire.

Programme

10 février 2021

Sylvie Anne Goldberg (EHESS), Définir les « judéo-langues » – entre linguistique et histoire

Sylvie Anne Goldberg est Directrice d’études et directrice du Centre d’études juives de l’EHESS. Elle a notamment récemment publié La Clepsydre : Essai sur la pluralité des temps dans le judaïsme (traduit en anglais par Benjamin Ivry, Stanford University Press, 2016). Elle est éditrice de Comment s’écrit l’histoire juive (Paris, Albin-Michel, 2019).

16 février 2021

Lily Kahn (University College London), L’hébreu : une langue juive

Lily Kahn est professeur d’hébreu et de langues juives à l’UCL. Ses principaux domaines de recherche sont l’hébreu en Europe de l’Est, le yiddish et d’autres langues juives. Ses publications récentes incluent notamment The First Hebrew Shakespeare Translations: A Bilingual Edition and Commentary (UCL Press, 2017). Elle est co-éditrice de la série UCL Press Grammars of World and Minority Languages and Textbooks of World and Minority Languages.

2 mars 2021

Ofir Haim (Princeton), La langue et la littérature judéo-persanes au cours des siècles

Ofir Haim bénéficie d’une bourse postdoctorale au Département d’études du Proche-Orient de l’Université de Princeton. Ses intérêts de recherche portent sur l’histoire sociale et intellectuelle de l’Iran pré-mongol, en particulier sa minorité juive. Les publications récentes d’Ofir incluent notamment “Accountnowledgment deeds (iqrārs) in Early New Persian from the Area of Bāmiyān (395-430 AH/1005-1039 CE)”, Journal of the Royal Asiatic Society 29/3 (2019).

3 mars 2021

Gilles Authier (PSL-EPHE), Le juhuri, langue juive du Caucase

Gilles Authier, de formation classique (ENS Ulm 1987) et orientaliste,  est directeur d’études à l’EPHE depuis 2013, où il enseigne les langues du Caucase de l’Est. Il est l’auteur d’une grammaire du kryz (Peeters, 2009) et d’une grammaire du judéo-tat (Reichert, 2012). Ses recherches portent actuellement sur la comparaison des langues caucasiques de l’Est et sur la description du budugh et du rutul.

9 mars 2021

Ronny Vollandt (LMU, Munich), Le judéo-arabe classique

Ronny Vollandt est professeur d’études judaïques à la Ludwig-Maximilians-Universität München et actuellement président de l’Association allemande d’études juives. Son enseignement porte sur le judaïsme rabbinique et sur l’histoire intellectuelle des Juifs dans le monde islamisé. Ses publications incluent les versions arabes du Pentateuque.

16 mars 2021

Ilil Baum (Université hébraïque de Jérusalem), Les langues des séfarades

Ilil Baum est chercheuse postdoctorale à la Buber Society of Fellows de l’Université hébraïque de Jérusalem (2019-2023). Ses recherches portent sur les jeux de langage et d’identité chez les Juifs d’Espagne à la veille de leur expulsion et sur l’émergence de l’identité sépharade après 1492. Ses publications récentes incluent « Lullisme juif autour de l’expulsion : Fragment espagnol-catalan en caractères hébreux de l’Introductorium Magnae Artis Generalis de Ramon Llull ».

20 mai 2021

Jean Baumgarten (CNRS), Le yiddish ancien : langue et littérature

Jean Baumgarten, directeur de recherche émérite (Centre de recherches historiques (CRH), CNRS, EHESS, Paris), est spécialiste de la littérature yiddish ancienne, de l’histoire du livre juif et du hassidisme. Son dernier ouvrage paru est Le Baal Shem Tov, mystique, magicien et guérisseur (Paris, Albin Michel, 2020).

23 mars 2021

Arnaud Bikard (INaLCO), Les modernismes yiddish

Arnaud Bikard est docteur en littérature comparée de l’université Paris IV Sorbonne et maître de conférences en langue et culture yiddish à l’INaLCO où il co-dirige le département d’études hébraïques et juives. Ses publications incluent La Renaissance italienne dans les rues du Ghetto : l’œuvre poétique yiddish d’Élia Lévita (1469-1549) (Turnhout, Brepols, 2020).

24 mars 2021

Nicholas de Lange (Cambridge), Le judéo-grec : une langue fantôme ?

Nicholas de Lange est Professeur émérite d’études hébraïques et juives, Université de Cambridge. Ses champs de recherche sont le judaïsme hellénistique et byzantin. Ses publications incluent l’Atlas du Monde Juif (Paris, Editions du Fanal, 1987 ; Nathan, 1989), « Sem et Japhet: Les Juifs et la langue grecque », Pardès 12 (1990), 90–107.

13 avril 2021

Stephen Dörr (Heidelberg), L’ancien français – la langue maternelle des juifs dans la France médiévale

Stephen Dörr est professeur de philologie romane à l’Université de Heidelberg. Il est éditeur du Dictionnaire étymologique de l’ancien français (DEAF) (1989-2020) et membre de l’équipe du Lessico etimologico italiano (LEI). Ses champs de recherche sont la philologie romane et italienne, la lexicographie, l’histoire des sciences. Ses publications incluent des articles du DEAF.

14 avril 2021

Geoffrey Herman (EPHE), L’araméen talmudique

Geoffrey Herman est directeur d’études à l’EPHE-PSL, où il occupe la chaire « Judaïsmes antiques et littérature rabbinique classique ». Ses recherches portent sur l’histoire des Juifs de Babylonie à l’époque talmudique, qu’il cherche à comprendre à la lumière de la culture persane. Parmi ses publications, “A Prince without a Kingdom” The Exilarch in the Sasanian Era (Mohr Siebeck, Texts and Studies in Ancient Judaism 150, Tübingen, 2012). 

4 mai 2021

Geoffrey Khan (Cambridge), Le néo-araméen

Geoffrey Khan (PhD, School of Oriental and African Studies, Londres, 1984) est professeur d’hébreu à l’Université de Cambridge. Ses publications de recherche portent sur trois domaines principaux : la langue hébraïque biblique (en particulier les traditions médiévales), la dialectologie néo-araméen et les documents arabes médiévaux. Son livre le plus récent est The Tiberian Pronunciation Tradition of Biblical Hebrew (2020).

12 mai 2021

Yehudit Henshke (University of Haifa), Langue maternelle : Préservation des langues et cultures juives

Yehudit Henshke est professeur au Département de langue hébraïque de l’Université de Haïfa. Ses domaines d’intérêt incluent l’hébreu mishnaïque, les langues juives, le judéo-arabe et l’hébreu moderne. Elle est rédactrice en chef de la revue Carmillim : Pour l’étude de l’hébreu et des langues apparentées. Elle est la fondatrice et directrice de Mother Tongue – un projet de préservation et de documentation des langues et cultures juives.

11 mai 2021

Laurent Mignon (University of Oxford / INaLCO), Le judéo-turc existe-il ?

Laurent Mignon est professeur agrégé de turc à l’Université d’Oxford et membre du Middle East Centre du Saint Antony’s College. Ses recherches portent sur les littératures mineures de la Turquie ottomane et républicaine ainsi que sur l’engouement littéraire pour les religions non-abrahamiques durant l’époque chevauchant l’empire ottoman et la république turque. Il est l’auteur, entre autres, de Hüzünlü Özgürlük : Yahudi Edebiyatı ve Düşüncesi Üzerine Yazılar [Triste liberté : Ecrits sur la littérature et la pensée juives] (Istanbul, Gözlem, 2014).

5 mai 2021

Henryk Jankowski (Adam Mickiewicz University), Le Karaïm

Henryk Jankowski est professeur d’études turques à l’Institut d’études orientales de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań. Ses intérêts de recherche incluent le turc, le kazakh, le karaïm et d’autres langues turques de Crimée et d’Asie centrale. Il est l’auteur de A Historical-Etymological Dictionary of Pre-Russian Habitation Names of the Crimea (Brill, 2006).

25 mai 2021

Yitskhok Niborski (INaLCO / Medem), Le yiddish moderne et sa littérature

Yitskhok Niborski a enseigné le yiddish à Buenos Aires, puis à Paris en tant que professeur à l’INaLCO et à la Maison de la Culture Yiddish – Bibliothèque Medem. Ses champs d’intérêt sont la lexicographie yiddish et la grammaire de la langue ainsi que sa littérature moderne. Ses publications incluent le Dictionnaire yiddish-français (avec Bernard Vaisbrot et le concours de Simon Neuberg, Bibliothèque Medem, Paris, 2002).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search