L’arabe littéral moderne

Arabe littéral moderne, stage intensif, niveau débutant – Elodie Hibon (ENS-PLS, EPHE-PSL, PROCLAC)

Informations pratiques

30 heures de cours, 6h par séance, du lundi 4 mars au vendredi 8 mars 2024, de 9h00 à 16h00.
En mode hybride (présentiel et visioconférence).
Condorcet, Bâtiment de recherche Nord, salle 0.007 (4 mars), salle 0.010 (5 mars), salle 0.007 (6 mars) ; Humathèque, salle 2.11 (8 mars) ; Bâtiment de recherche Nord, salle 0.007 (7 mars).
Première séance le 4 mars 2024.

Présentation

Parlée par près de 300 millions de personnes à travers le monde, l’arabe moderne littéraire (glottocode : stan1318) est la langue officielle de 18 pays, formant ce que l’on appelle le monde arabophone. L’arabe fait partie de la famille des langues sémitiques, au même titre que l’hébreu, l’araméen, le syriaque, etc. Préexistante à l’avènement de l’islam, l’arabe, langue du Coran, fut le grand vecteur de la culture islamique. Toutefois, arabe et islam ne se recoupent pas totalement. Tous les pays musulmans ne sont pas arabes et tous les Arabes ne sont pas musulmans. L’arabe fut aussi la langue des Juifs et Chrétiens de cette région.

La langue arabe est pluriglossique. Ses locuteurs utilisent un arabe littéral qui constitue le trait d’union entre tous ces pays. Langue principale de l’écrit (littérature, presse, administration, internet, écrits religieux…), elle est aussi présente à l’oral, notamment dans les médias, les discours et les conférences.

Contenu du cours

Ce stage destiné aux grands débutants comprendra l’apprentissage de l’écriture, de la morphologie de base, de la syntaxe de la phrase nominale et verbale, du système des schèmes verbaux, fondamental pour la maîtrise de l’arabe, de l’utilisation d’un dictionnaire classé par racines trilitères et d’éléments de vocabulaire.

Les séances s’organiseront principalement en un exposé grammatical, suivi d’exercices d’application pendant lesquels les participants se familiariseront avec la prononciation et l’écriture de la langue. En fin de stage, les participants auront la satisfaction de pouvoir lire un extrait d’une source médiévale éditée (Dictionnaire géographique de Yāqūt), de s’entraîner à déchiffrer un bref extrait d’une source manuscrite, ou encore épigraphique et numismatique — l’histoire étant mon domaine premier de compétence.

Tout public, pas de prérequis.

Bibliographie

Grammaire

Neyreneuf M. et Hakkak G., Grammaire active de l’arabe, Paris, Librairie Générale française, 1996.

Kouloughli D. E., Grammaire de l’arabe d’aujourd’hui, Paris, Éditions Pocket, 1994.

Blachère R. et Gaudefroy-Demombynes M., Grammaire de l’arabe classique, Paris, Éditions Maisonneuve et Larose, 1975.

Dichy J., Les verbes arabes, Paris, Hatier Coll. Bescherelle, 1999.

Manuel de base et vocabulaire

Deheuvels L.-W., Manuel d’arabe moderne (vol. 1), Paris, l’Asiathèque, 2006.

Moucannas-Mazen R., Petit vocabulaire actuel arabe, Paris, Ophrys, 2016.

Dictionnaire

Reig D., Dictionnaire arabe-français/ français-arabe, Paris, Éditions Larousse, 1983.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search