Le latin du VIᵉ au XVIᵉ s.

S’exprimer en latin du VIᵉ au XVIᵉ siècle : 1000 ans de littérature méconnue Virginie Leroux (EPHE-PSL, SAPRAT) et Anne-Marie Turcan-Verkerk (EPHE-PSL, AOROC)

Présentation

Le latin a été utilisé comme langue semi-vivante, en tout cas comme langue d’expression courante des lettrés, jusqu’au XIXe siècle. Au cours du Moyen Âge, il a poursuivi son évolution, de façon lente et différenciée selon les régions, selon les genres d’écrits, selon les classes sociales et selon ses interactions avec d’autres langues (langue de la Bible, autres langues savantes, vernaculaires…), avant de redevenir plus conforme à certains canons de la littérature de haut niveau d’époque classique avec l’humanisme.

Pour le médiolatin, la zone géographique concernée est l’Europe. Pour le néolatin, du fait des découvertes géographiques, des mouvements de colonisation et des missions, l’extension géographique est bien plus large.

Ces dix siècles de vie intellectuelle en latin(s) sont longtemps restés à l’écart de tous les programmes de l’enseignement secondaire et supérieur. Cette situation est en train de changer, mais ces littératures latines restent largement méconnues du grand public. Le but de notre formation est d’en donner un premier aperçu accessible à tous et, en particulier, de proposer aux enseignants du secondaire des entrées dans des corpus nouveaux et des textes qui s’intègrent dans les thématiques des programmes. Il s’agira à la fois de fournir du matériel pédagogique directement exploitable et d’éveiller la curiosité d’un public plus large.

Contenu du cours

Le cours consiste en six séances de deux heures, fortement thématisées, avec une première heure consacrée à l’exposé de la thématique et à la présentation générale des corpus et une seconde heure consacrée à la traduction et au commentaire d’un ou plusieurs textes.

La formation est destinée à toute personne désireuse d’élargir sa culture générale, mais ayant déjà des connaissances en latin classique. Elle est en particulier susceptible d’intéresser des professeurs du secondaire souhaitant se préparer à enseigner sur ces littératures qu’ils n’ont jamais rencontrées au cours de leur formation.

L’objectif de la formation est d’initier un public large, mais aussi plus particulièrement les professeurs du secondaire, à la lecture et à la compréhension de textes qui sont encore souvent méconnus. Les textes choisis s’inscriront dans les thématiques définies par les programmes du secondaire et les auteurs médio- et néolatins mentionnés dans les programmes seront privilégiés ; nous espérons ainsi lancer un essai de formation continue, qui pourrait être élargi par la suite.

Les textes seront présentés dans leurs supports originaux et transcrits. Les apprenants pourront ainsi s’initier à des latins divers, mais aussi à des graphies qui évoluent dans le temps. Les supports seront variés (manuscrits, incunables, imprimés, inscriptions sur des tapisseries, tableaux, tombeaux…). Les textes seront fournis à l’avance afin que ceux qui le souhaitent puissent en préparer une traduction. La traduction sera aussi parfois fournie à l’avance pour ceux qui souhaiteraient s’entraîner à la lecture cursive de textes plus longs.

Informations pratiques

12 heures de cours, 2 heures par séance, les mardis 27 septembre, 11 octobre, 8 novembre, 6 décembre, 10 janvier et 7 février, de 18h00 à 20h00.

En mode hybride (présentiel et visioconférence).

Site Raspail.

Bibliographie

Des bibliographies spécifiques seront fournies lors des différentes séances.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search