Europe

grec ancien : S1 et S2 / stages intensifs oct. et fév.

grec mycénien : S2

latin classique : S1 et S2 / stages intensifs sep. et fév.

vieux-norrois : S1 et S2

Cinq des dix langues les plus parlées du monde sont originaires d’Europe. Aujourd’hui, l’anglais, la langue qui compte le plus grand nombre de locuteurs dans le monde (natifs et non natifs combinés) est, comme le français, l’espagnol et le portugais, une langue dont la communauté des locuteurs traverse les continents et représente des dizaines de cultures distinctes.

Pendant des siècles, le latin et le grec ancien ont été des moyens de transmission des connaissances et de la haute culture à travers l’Europe ainsi qu’au-delà, nous offrant aujourd’hui un héritage littéraire extrêmement abondant. Ils donnent accès à des sources épigraphiques et textuelles de la culture antique et médiévale. Le latin permet aussi de lire les publications et les instruments de travail produits depuis le Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle au moins, puisqu’il a été sur la longue durée la langue internationale des savants occidentaux.

Des dizaines de langues sont actuellement parlées en Europe, appartenant pour la plupart aux familles des langues indo-européennes et, dans une moindre mesure, ouraliennes, turciques et afro-asiatiques. Le basque, un isolat linguistique et descendant des langues indigènes non indo-européennes les plus anciennes d’Europe, revêt une importance particulière.

Des liens politiques et culturels étroits, ainsi que l’histoire longue et riche de l’immigration, ont fait du bilinguisme et du multilinguisme en Europe un phénomène régulier.

Malgré les mesures efficaces prises au cours du dernier demi-siècle pour préserver la richesse linguistique du continent, certaines langues d’Europe sont actuellement en danger.

Des cours de grec ancien et de latin sur trois niveaux de deux semestres chacun sont ouverts à l’ILARA afin d’assurer une formation à ces langues de moins en moins enseignées dans le secondaire mais nécessaires pour toutes les études centrées sur l’Europe, la Méditerranée et ses pourtours. Des sessions intensives, deux fois dans l’année permettent une introduction ou un approfondissement rapide à ces langues en complément ou à la place des cours semestriels.

Deux autres langues éteintes sont enseignées à l’ILARA cette année : le grec mycénien, la plus ancienne variété grecque écrite, et le vieux-norrois, langue des auteurs de sagas et de mythes eddiques.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search