Les langues des monts Nouba

Les langues des monts Nouba (Soudan central) : un carrefour typologique et aréal– Nicolas Quint (LLACAN) et Stefano Manfredi (SeDyL)

Module de 6 heures, les mardis 15 décembre 2020, 5 et 12 janvier 2021, de 16h à 18h. Le cours sera donné en visioconférence. Le lien de connexion sera transmis aux inscrits par les enseignants.

Ce cours s’inscrit dans le cycle « Diversité des langues africaines ». On peut s’inscrire soit au cycle dans son entier, soit à un ou plusieurs des cours qu’il propose.

Présentation

Avec plus de 50 langues différentes sur environ 80 000 km2 (soit deux fois la superficie de la Suisse), la région des monts Nouba, sise au centre du Soudan, présente un niveau de diversité linguistique élevé, tant au niveau africain que mondial. Les langues qu’on y pratique appartiennent à trois des quatre phylums africains (afro-asiatique, Niger-Congo, nilo-saharien) et la plupart d’entre elles sont encore peu étudiées par la communauté scientifique, ce qui en fait un terrain fertile pour la recherche.

Les langues des monts Nouba représentent une véritable nouvelle frontière pour des étudiants s’intéressant à la diversité des langues. Des typologues ou des spécialistes des familles de langues concernées pourront étoffer leur parcours ou leur programme de recherche grâce aux connaissances dispensées dans le cours. La gestion de la diversité et les relations linguistiques et culturelles entre les communautés impliquées peuvent aussi intéresser sociolinguistes et ethnolinguistes.

Langues parlées dans les monts Nouba au Soudan, vernaculaires (Niger-Congo [kordofanien], nilo-saharien [dadjo, kadouglien, nubien…]) et véhiculaires ou d’origine récente (arabe, haoussa, peul).

Contenu du cours 

Présentation du panorama linguistique des monts Nouba et de l’intérêt de cette région pour la recherche en sciences du langage. Étude de données langagières provenant de différentes langues parlées dans les monts Nouba (kordofaniennes, nilo-sahariennes et afro-asiatiques). Étude des relations phylogénétiques et sociolinguistiques que les communautés linguistiques concernées entretiennent les unes avec les autres.

Tous publics, pas de prérequis.

Bibliographie

Dimmendaal, G. J., (2020), « Accretion zones and the absence of language union in the Nuba mountains », in Dimmendaal G. J. (ed.), The Lepard’s spots: essays on language, cognition and culture, Leiden, Brill, pp. 25-63.  

Dimmendaal, G. J. 2 Jakobi A. (2020), « Eastern Sudanic » in : The Oxford Handbook of African Languages (dir. Rainer Vossen & Gerrit J. Dimmendaal), Oxford : Oxford University Press.

Manfredi, Stefano & Quint, Nicolas (sous presse) «Les monts Nouba : une région riche de ses langues», Faits de Langue N°51, pp. 9-27.

Manfredi, Stefano. 2010. A Grammatical Description of Kordofanian Baggara Arabic [PhD]. Naples: Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”.

Quint, Nicolas (2006) «Do you speak Kordofanian ?», in : Proceedings of the 7th International Sudan Studies Conference, April 6th-8th, 2006, Bergen (Norvège) : University of Bergen / Universitetet i Bergen [CD-ROM].

Quint, Nicolas (2006) Phonologie de la langue koalibe (dialecte réré), Paris : L’Harmattan.

Quint, Nicolas (2020) «Kordofanian», in : The Oxford Handbook of African Languages (dir. Rainer Vossen & Gerrit J. Dimmendaal), Oxford : Oxford University Press, pp. 239-268.

Stevenson, R. C. (1956/57), A survey of the phonetics and grammatical structure of the Nuba Mountain languages, Afrika und Übersee XL:73-115; XLI:27-65, XLI:117-96.