Europe

Cinq des dix langues les plus parlées du monde sont originaires d’Europe. Aujourd’hui, l’anglais, la langue qui compte le plus grand nombre de locuteurs dans le monde (natifs et non natifs combinés) est, comme le français, l’espagnol et le portugais, une langue dont la communauté des locuteurs traverse les continents et représente des dizaines de cultures distinctes.

Pendant des siècles, le latin et le grec ancien ont été des moyens de transmission des connaissances et de la haute culture à travers l’Europe ainsi qu’au-delà, nous offrant aujourd’hui un héritage littéraire extrêmement abondant. Ils donnent accès à des sources épigraphiques et textuelles de la culture antique et médiévale. Le latin permet aussi de lire les publications et les instruments de travail produits depuis le Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle au moins, puisqu’il a été sur la longue durée la langue internationale des savants occidentaux.

Des dizaines de langues sont actuellement parlées en Europe, appartenant pour la plupart aux familles des langues indo-européennes et, dans une moindre mesure, ouraliennes, turciques et afro-asiatiques. Le basque, un isolat linguistique et descendant des langues indigènes non indo-européennes les plus anciennes d’Europe, revêt une importance particulière.

Des liens politiques et culturels étroits, ainsi que l’histoire longue et riche de l’immigration, ont fait du bilinguisme et du multilinguisme en Europe un phénomène régulier.

Malgré les mesures efficaces prises au cours du dernier demi-siècle pour préserver la richesse linguistique du continent, certaines langues d’Europe sont actuellement en danger. Parmi celles-ci, les langues gallo-romanes de France, dont certaines, historiquement parlées au centre de la France, dans une région connue comme le Croissant, sont enseignées à l’ILARA dans le cadre du programme de cours de cette année.

Des cours de grec ancien et de latin sur trois niveaux de deux semestres chacun sont ouverts à l’ILARA afin d’assurer une formation à ces langues de moins en moins enseignées dans le secondaire mais nécessaires pour toutes les études centrées sur l’Europe, la Méditerranée et ses pourtours. Des sessions intensives, deux fois dans l’année permettent une introduction ou un approfondissement rapide à ces langues en complément ou à la place des cours semestriels.

Un cycle de conférences en ligne (voir l’ILARA en ligne) portera sur la diversité souvent méconnue des judéo-langues. N’oubliez pas de consulter également le cours de vieux norrois, langue de sagas et de mythes eddiques, ainsi que d’autres cours de langues européennes proposés à l’EPHE–PSL.

Five of the ten most widely spoken languages of the world originate in Europe. Today English, the language with the highest number of speakers (native and non-native combined) around the globe, together with French, Spanish and Portuguese, is a language whose speech communities span across continents and represent dozens of distinct cultures.

For centuries, Latin and Ancient Greek have been media of transmitting knowledge and high culture across Europe and beyond and have left an extremely abundant literary legacy. They provide access to epigraphic and textual sources of ancient and mediaeval culture. In addition, Latin enables us to read the publications and artifacts from the Middle Ages into the 19th century, since it was for a long time the international language of Western scholarship.

Dozens of languages are currently spoken in Europe, belonging mostly to the Indo-European and to a lesser extent Uralic, Turkic and Afro-Asiatic languages families. Of special importance is Basque, a language isolate and the descendant of Europe’s oldest indigenous non-Indo-European languages.

Close political and cultural ties, as well as a long and rich history of immigration, have made bilingualism and multilingualism in Europe a regular occurrence.

Despite effective measures taken in the past half-a-century to preserve the linguistic richness of the continent, some languages of Europe are presently endangered. Among them are the Gallo-Romance languages of France, a number of which, historically spoken in the centre of France, in a region known as the Croissant, are taught at ILARA as part of this year’s course programme.

ILARA offers courses in Ancient Greek and Latin grouped into three levels over two semesters. Though nowadays these languages are less and less commonly taught in secondary schools, they remain necessary for all studies focused on Europe, the Mediterranean and the surrounding regions. Intensive sessions, twice a year, allow an accelerated introduction or further training in these languages in addition to or instead of the semester courses.

A series of online conferences (see ILARA online) will focus on the often-unrecognised diversity of Jewish languages. Be sure to check out as well the course in Old Norse, the language of the sagas and the Eddic myths, in addition to more courses in European languages offered at the EPHE–PSL